Accueil Entreprises Recherche G2RM Notes et docs Formation Plan du site
Introduction
Réseaux sans fil
WiFi
WiMAX
Bluetooth
Zigbee
Téléphonie mobile
GSM
GPRS
UMTS
Téléphonie par satellite
Iridium
Global Star
Système de
positionnement par satellites
Galiléo
Glonass
Balises de détresse
Argos
Cospas-Sarsat
Technologie RFID
Les normes IEEE
 
 
Les communications sans fil

Iridium

Le réseau Globalstar

Née en 1994 dans le but de fournir des services de télécommunications à couverture mondiale via une constellation de 48 satellites en orbite basse autour de la Terre, Globalstar est un consortium fournissant des services de communications téléphoniques par satellites, dédié à la téléphonie et les transferts de données à bas débit, concurrent du système de satellites d'Iridium.

 

Représentant un investissement d'environ 4 milliards de dollars, Globalstar offre des services de transmission vocale pour les téléphones satellites fixes et les téléphones satellite mobiles, ainsi que des services de transmission de données. Les prestations sont proposées à 120 pays et couvrent les principales routes maritimes du globe. Le nombre de terminaux téléphonique en service est estimé à plus de 250 000. Les principaux clients sont professionnels, dans les secteurs du pétrole et du gaz, de la  pêche professionnelle, de la construction lourde mais comptent aussi des secouristes, des militaires et des plaisanciers.

 

Description et fonctionnement du système Globastar

Globalstar fournit des services mobiles par satellite abordables, y compris la téléphonie vocale de base et la transmission de données à une vitesse de 9,6 kbps. Une constellation de satellites à orbite basse assure le fonctionnement de Globalstar, qui offre présentement le téléphone portable tri-mode permettant une couverture satellitaire mondiale, l’itinérance dans de nombreux pays, la compatibilité avec les réseaux cellulaires existants et offre un large éventail de services de télécommunication améliorés tel que boite vocale, localisation, messagerie texte, l’accès Internet et le transfert de données par modem.

Les satellites Globalstar ont leur orbite située à 1.414 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre, et prennent moins de deux heures pour accomplir une rotation complète. Les terminaux se présentent sous forme de téléphones cellulaires relativement identiques à nos GSM, si ce n’est une antenne beaucoup plus importante rendue nécessaire pour « accrocher » le satellite.

Le réseau Globalstar fonctionne de la façon suivante : le téléphone entre en communication avec un satellite de Globalstar, lequel renvoie le signal vers la passerelle la plus proche et établit une liaison avec le système téléphonique local. Cette opération prend environ 10 millisecondes, et la communication est très claire, sans délai de transmission perceptible.

 

Globalstar utilise la technologie de l'accès multiple par répartition de code (AMRC) qui assure une netteté vocale et une protection de transmission accrues tout en limitant le blocage des signaux provoqué par les édifices, le relief et d'autres particularités naturelles. La constellation satellitaire de Globalstar se trouve en orbite basse terrestre (LEO) et assure des communications vocales sans délai perceptible de transmission, ce qui permet des conversations naturelles exemptes de pauses et de silences importuns.

 

GlobalStar et Iridium ne fonctionnent pas de la même façon : les satellites d'Iridium sont capables de communiquer entre eux, une seule station relai terrestre suffisant à acheminer les communications. De leur côté, les satellites de Globalstar ne savent pas communiquer entre eux : ils doivent renvoyer toutes leurs communications vers une station relai terrestre à proximité immédiate. D'où la nécessité de multiplier les stations relai partout dans le monde. Globalstar n'a pas les moyens de déployer des stations dans le monde entier : la couverture du réseau demeure donc lacunaire. Elle ignore notamment la presque totalité de l'Afrique.

 

Lancement d’une deuxième génération de satellites Globalstar

Globalstar a annoncé courant 2007 la signature d’un contrat avec Arianespace pour lancer une nouvelle constellation de satellites de génération 2. Ces satellites Globastar nouvelle génération (dits GB 2) ont un poids de 700 kg et seront mis sur une orbite circulaire inclinée à 52 degrés, à une altitude de 920 km. C’est Thales Alenia Space qui est chargé de développer la constellation de deuxième génération, qui comprendra 50 satellites. La durée de vie d’un satellite nouvelle génération est prévue pour 15 ans, ce qui est nettement plus important que celle de la première génération, lancée en 1999. Le contrat remporté par TAS se monte à 661 millions d’euros. Il comprend également les mises à niveau nécessaires du matériel et des logiciels.

 

Les atouts commerciaux du réseau Globalstar

Côté tarif, Globalsat propose actuellement aux Etats-Unis un service de téléphonie illimitée par satellite au prix de 49,99 par dollars par mois. De plus, le prix de cet abonnement va diminuer jusqu'à l'année 2010, où il coûtera au final uniquement 19,99 dollars, soit un prix inférieur à celui pratiqué pour un service de téléphonie mobile classique. Pour ce prix, il est possible d'appeler des contacts téléphoniques ou encore de se connecter à Internet de manière illimitée, moyennant tout de même une vitesse de transfert très basse (9.6Kbps). Pour ce faire, c'est un téléphone mobile satellite baptisé « GSP-1000 » qui est disponible et qui permet d'être rélié à un PC via une prise USB. En Europe, et plus précisément en France, Globalstar propose également ses services facturés à un prix minimum de 50 dollars par mois pour 75 minutes de communication.

Les principaux clients du système Globalstar sont, entre autres, les industries pétrolière, minière et forestière, les services urbains, l’armée, le transport, la construction lourde, le domaine de la prévention des urgences et les utilisateurs récréatifs indépendants.




Rubrique rédigée en août 2007 par Yoann Lelievre (INSA Rennes) pour le Groupe Régional de Recherche en Micro-ondes (G2RM).

Haut de page

Copyright © 2015 Aceli - tous droits réservés