Accueil Entreprises Recherche G2RM Notes et docs Formation Plan du site
Les substrats diélectriques
Arlon
G. E.
GIL
Isola
Matsushita
Neltec 9000
Polyflon
Rogers
Sheldahl
Taconic
Triés par constante
Sites des fournisseurs

Recherche Technologie

Circuits hyper
 
 
Les substrats diélectriques Hyper
  Pour les produits hyperfréquences; le besoin de performance des substrats diélectriques font que les stratifiés époxy traditionnels ne répondent plus, et l'on doit se tourner vers les substrats diélectriques à base de PTFE.

Il existe une multitude de produits hyperfréquences à base PTFE qui sont conçus pour leurs hautes et régulières performances électriques. Ces substrats diélectriques répondent à un faible facteur de dissipation et à un niveau de contrôle de la constante diélectrique que les stratifiés conventionnels (FR4; Polyimide,etc...) ne peuvent pas atteindre.

Il existe plusieurs familles de substrats diélectriques hyperfréquences que l'on peut classer en fonction de leur constitution.

Le PTFE pur a une constante diélectrique égale à 2,07; et le tissu de verre a une constante de 6 - en fonction de la construction du substrat on fera varier les constituants afin d'obtenir une échelle de produit dont la constante évolue environ de dixième en dixième. La limite imposée par le constituant verre tissé (dont les pertes sont élevées) sera remplacée par un mat de verre, ainsi la discontinuité des fibres limite la dissipation. Les constantes élevées (constantes de dix) seront obtenues par adjonction de céramiques et terres rares pour obtenir des substrats diélectriques encore plus performants.

A noter que le PTFE nécessite un traitement coûteux et polluant afin de le rendre adhérent , (sodium en solution dans du naphtalène) ( www.nts.fr  ) ce traitement est nécessaire pour réaliser des trous métallisés ou des collages.

Substrat PTFE / Tissu de verre
Tenue dimensionnelle des substrats diélectriques grâce au tissu de verre - ceci est vrai pour les substrats diélectriques d'une épaisseur supérieur à 0.254 (plusieurs tissus superposés) - il peut être mis en oeuvre avec des trous métallisés, ou en multicouche par collage. certains fabricants croisent les tissus afin d'obtenir une bonne isotropie du matériau (tissus non croisés, on observe une variation d'environ 0.015 de la constante selon le sens chaîne ou trame du tissu) - facteur de dilatation élevé en z.

Substrat PTFE /Fibre de verre non tissées
Permettent d'incorporer des charges céramiques afin de relever la constante (2.15 à 2.40). Les découpes sont plus nettes. Comme les stratifiés tissés: facteur de dilatation élevé en z.

Substrat PTFE chargés en céramiques constantes basses
Basses constantes diélectriques pour une meilleure propagation - facteur de dissipation très bas. Coefficient de dilatation en z moins élevé (réalisation de trous métallisés). Tenue en XY plus aléatoire - substrats diélectriques plus coûteux.

Substrat PTFE chargés en céramique constantes élevées.
Les constantes élevées permettent notamment de miniaturiser les circuits. En réduisant la longueur et la largeur du circuit , on réduit d'autant la masse ce qui est vital pour certaines applications. - Très coûteux, mais la miniaturisation en réduit d'autant le coût.

Substrat Thermoplastique
Matériau conçu pour avoir une constante proche des thermodurcissables ; mais avec des pertes plus faibles. - utilisation commerciale.

Substrat à base de résine hydrocarboné
Mise en oeuvre plus facile que les PTFE, les caractéristiques de leurs propriétés diélectriques sont plus stables à température élevée. La mise en oeuvre pour des produits multicouche permet d'obtenir des produits homogènes car les pré imprégnés existent avec le même type de résine.
Copyright © 2015 "copyright">Copyright © 2015 Aceli - tous droits réservés